Forum sur la sitcom des années 90 premiers baisers
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Forums & blogs affiliés
Partenaires
créer un forum
Le blog des 20 ans de PB
Venez fêter les 20 ans de la série sur le blog :

Partagez | 
 

 episode 37 La gifle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
johannacricri
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1864
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: episode 37 La gifle   Dim 8 Nov - 17:05

episode 37 la gifle

(jerome françois et luc sont a la cafet assis a une table te boit un verre)

jerome: non non je prefere la mousse
luc: t'est fou c'est parceque tu na pas essayer le gel sa arache dix fois moins
jerome: peut etre mais qu'est ce t'en pense françois?
françois: moi? ha et ben je suis comme toi je prefere la mousse
luc: attend françois on parle pas de bains moussant la on parle de mousse a raser
françois: ben oui et alors?
jerome: parceque tu te rase?
françois: non bien sur
luc: ouh la et en plus y a un sacre boulot
françois: mais arreter j'ai une barbe terrible si sa se voit pas c'est parceque je me rase de tres pres
jerome: ah oui
françois: d'ailleurs y a meme des jours je suis oblige de me raser deux fois
luc: hum non

(isa arrive a la cafet et va voir les garçons)

jerome: et ben tu vois j'ai toujours rever d'avoir une peau de bébé
isa: qui parle de peau de bébé?
luc: non non on parle de nos probleme de rassage
françois: laisse nous isa c'est des probleme d'hommes
isa: des problemes d'hommes a oui
luc: oh isa
va y montre comment tu a raser

(isa se penche vers luc et lui carresse les joues)

isa: hum rigolez pas trop
françois: moi attend tu veut essayer? c'est super doux
luc: et celle? (en lui tendant l'autre joue)
isa: hum pas mal
françois: si tu veut toucher une vrai peau de peche euh (il lui tend sa joue)
isa: j'aime pas les peches sa me donne de l'urticaire

(elle va s'assoir a cote de jerome)

isa: et toi jerome?

(jerome lui tend sa joue)

isa: hum virile et doux a la fois super

(isa lui carresse la joue mais annette et justine arrivent dans la cafet au meme moment et justine a tout vu jerome enleve vite la mais d'isabelle de sa joue)

isa: ben qu'est ce qui t'arrive?
françois: c'est la tuile elle ta vue
luc: oh la la mais c'est le carton rouge assurée
justine: jerome

jerome: ha ha va y isa recommense c'est trop drole

(il prend la main d'isa et la colle sur sa joue il fait semblant de la faire carresser puis se met une gifle tout seul)

(jerome luc et françois riroglent)

françois: il a les plomb qui ont sauter?
justine: jerome
jerome: ah justine justine justine je t'avais pas vu excuse moi sa va?
justine: mais mais
jerome: mais et ben c'est ta vue? c'est marrant non?
isa: tres marrant
justine: ouais ben moi je ne vois pas ce qui a de drole
jerome: ben c'est un nouveau jeu sa vient des etats unis c'est americain c'est et puis c'est sa fait un effet c'est tres marrant hein
françois: ah oui c'est super
jerome: regarde tu voit tu caresse la, joue comme sa et brusquement (il le gifle) et hop
françois: hé
jerome: sa fait un effet c'est super hein françois?
françois: ah oui c'est super
justine: ouais vous avez pas des plus stupides non?
luc: mais ecoute justine je t'assure tu devrais essayer euh
justine: ouais d'accord

(elle lui balance une grande giffle a la figure)

luc: ah mais ecoute c'est pas du jeu tu ne ma pas caresser avant
justine: ah excuse moi j'ai oublier de te caresser la joue oh ben ta qu'a demander a isa elle adore sa caresser les joues des garçons
isa: mais pour qui elle me prend celle la
justine: pour ce que tu est bon ben vient laissons les s'amuser touts seuls

(justine et annette repartent)

luc: ben c'est malin
jerome: ben desoler c'est tout ce que j'ai trouver
françois: pas brillant

(annette revient et mais une gifle a françois)

françois: aie
annette: moi aussi je voulais essayer c'est pas mal

(chez les girard jerome travaille avec justine et annette)

jerome: bon alors racine de a au carré c'est quoi?
annette: mais jerome si tu nous le disait sa irai plus vite
jerome: moi je veut vous les faires vos problemes de maths mais sa serre a rien vous passerez jamais en seconde
justine: ben non bien sur bon alors voyons racine carré de a
jerome: au carré
justine: ben sa fait 1?
jerome: et ben voila bonne reponse
justine: ma recompense

(justine se penche et l'embrasse)

annette: ah ben c'est bete que je n'ai pas repondu la 1ere
jerome: justine t'est sure que tu ne m'en veut plus?
justine: ben de quoi?
jerome: ben pour cette histoire stupide avec isa
justine: ah mais non c'etait un jeu tu vois j'avais deja oublier

(justine carresse la joue de jerome et lui lance une claque)

jerome: et mais sa va pas non
annette: alors elle ta bien eu

(justine et annette ries)

jerome: ah ouais et la elle ma eu?

(jerome remet une baffe a justine sauf que madame girard a tous vu)

marie: non mais sa ne pas vous etes devenu completement fou mais ou avez vous evez été levée? giflée une femme je n'ai jamais rien vu de pareil
annette: mais madame girard
marie: vient ici ma cherie
jerome: mais mais
marie: n'ai pas peur il ne touchera plus
jerome: mais madame girard
marie: mais taisez vous vous n'avez rien a dire ce que vous avez fait et monstrueux le dernier des dernier n'aurai jamais sa
jerome: mais enfin
marie: je crois que vous n'avez plus rien a faire ici
jerome: bon ben je m'en vais au revoir madame girard justine

(justine pleure dans les bras de marie)

annette: bon je crois que je vais allez chercher barnabé

(annette s'en va aussi)

(plus tard justine est toujours chez elle avec ses parents et hélène )

justine: mais marie il faut lui pardonner
marie: non dis pas de betises ce n'est pas une raison ma pauvre juju
hélène: il ta fait mal?
justine: mais non sa va
hélène: il ta vraiment giflée?
marie: ecoute hélène j'etais la j'ai tout vu
justine: oh mais arreter
roger: et ton oreille elle a rien ton oreille? non parceque on peut crever un timpan avec une gifle
justine: mais je vous dis sa va
marie: et toi tu laisse faire tout sa?
roger: comment? ah oui je sais ce que je vais faire
justine: tu sais marie peut etre que jerome a été enerver par
marie: par quoi? ce qu'il a fait est intolerable on ne doit pas giflé une femme

(roger arrive dans la salon est il met une veste)

marie: mais qu'est ce que tu va faire roger?
roger: je vais apprendre a jerome qu'on ne giffle pas ma fille sans recevoir le poing de son pere dans la figure
justine: oh non roger pas jerome
roger: mais t'inquiete pas justine je vais lui apprendre moi
hélène: mais papa tu ne va pas assomer jerome tout de meme
roger: l'assomer non mais lui donner une bonne leçon
justine: non roger je l'aime
marie: ah non juju il n'en et pas question un garçon qui est jaloux violent est impulsive il n'en ai pas question je t'interdit de le revoir
justine: non roger
roger: mais qu'est ce qu'il y a?
justine: bon d'accord c'est promis je ne le reverrai plus jamais mais ne va pas lui taper dessus
hélène: elle a raison il est costaux jerome tu sais
roger: qu'est ce que tu veut dire hélène?
hélène: rien mais un accident est si vite arrivée

(plus tard justine téléphone a annette)

justine: allo annette?
annette: oui c'est moi alors va y raconte comment sa s'est passée?
justine: bon mes parents n'etais pas content au debut je trouvais qu'il fesait toute une histoire pour pas rien parceque jerome bon le pauvre mais ils ont raison
annette: ben comment sa?
justine: ben oui marie a dit que c'etait pas un graçon pour moi pis c'est vrai ta pas remarque comme il est coleriques?
annette: ben non
justine: et puis mauvais joueur jaloux en plus il a manqué de respect meme si
annette: maus mais justine la mais qu'est ce qui t'arrive?
justine: de toute façon j'ai promis de ne plus jamais le revoir et jsuis bien contente
annette: nan mais je croyais que
justine: ben ne crois rien annette je te dis c'est fini entre lui et moi
annette: mais c'est pas possible c'est trop triste
justine: mais si je t'assure marie a raison
annette: mais t'est sure?
justine: oui au revoir

(et elle raccroche)

(plus tard dans le couloir du lycée jerome discute avec françois)

jerome: nan mais vraiment j'etais super mal devant sa mere en plus
françois: mais t'inquiete pas sa va passée
jerome: ouais mais non j'ai été nul et puis tu comprend elle estait la toute les deux a se moquer de moi alors je sais pas ce qui ma pris
françois: ta qu'a lui expliqué que c'etait un reflexe un reflexe sa se controle pas
jerome: mais comment elle ne repond pas au téléphone?
françois: tu pourrai peut etre lui ecrire
jerome: mais elle ne lira pas es lettres non la je suis mal
françois: ouais evidament pfff
jerome: et pis en plus j'ai toute la famille contre moi son pere sa mere sa soeur
françois: attend tout la famille tu a dis
jerome: ouais
françois: ah jerome sa me donne une idée
jerome: françois tu sais je me mefie de tes idées
françois: non non fais moi confiance
jerome: pffff

(françois s'en va et jerome reste la dans le couloir du lycée isabelle arrive et va le voir)

isa: ah jerome tu m'atttendais?
jerome: non
isa: ah bon parceque je croiyais qu'il y avais de l'eau dans la gaz entre la princesse et toi
jerome: c'est pas pour que je vais t'attendre
isa: tant pis comme tu voudra mais je t'ai deja dis je sais etre patiente bye bye

(isa s'en va)
(justine et annette passent dans le couloir jerome l'attrape)

jerome: justine il faut qu'on se parle
annette: jerome sa suffit justine ne veut plus te parler
jerome: annette pas toi
annette: comment pas moi tu oublie que j'ai assister a ton acte de sauvageries
jerome: justine vaut vraiment que
annette: faut vraiment que rien du tout
justine: bon annette pourquoi tu traine? tu vient on y va
jerome: annette
annette: jerome justine a promis a ses parents de ne plus te voir vu
justine: oui mais annette moi je suis malheureux j'aurai presque envie de pleurer
annette: ah bon toi?
jerome: oui oui moi
annette: pauvre jerome
jerome: bon tu comprend ma vie c'est justine c'est sa une histoire d'amour
annette: ah oui c'est vrai sa
jerome: et puis toi aussi un jour tu vivera sa le grand amour la tempete la tournante
annette: oh ce que c'est beau
jerome: et puis ta vie sera completement changer tu pensera plus qu'a deux et tu te sentira beaucoup plus fort parceque aimer c'est multiplie par deux desfois ce que l'on a en soit
annette: oh la la ce que c'est beau
jerome: mais de nos jours penser celle que tu aime disparaitre de ta vie
annette: et on divise tout par deux
jerome: nan mais annette tu est la meilleure amie de justine et tu m'aime un peu? alors tu doit vraiment nous aider
annette: oh oui ce que c'est beau
jerome: alors voila d'abord je t'explique et ensuite tu jugera
annette: jerome je peut te poser une question personnelle?
jerome: bah oui bien sur
annette: t'aurai pas un mouchoir?

(chez les girard sa sonne a la porte hélène va ouvrir y a personne derriere la porte elle referme sa retoque elle va reouvrir toujours personne)

hélène: mais qu'est ce que c'est que cette histoire?

(sa toque a la porte de derriere elle va ouvrir c'est françois)

hélène: françois c'est toi qui frappe comme sa? mais qu'est ce qui t'arrive?
françois: salut hélène je peut rentrer?
hélène: ben oui

(françois rentre avec son vélo)

hélène: j'ai dit toi pas ton vélo
françois: oui excuse moi mais je ne peut pas le laisser dehors justine n'est pas la?
hélène: non
françois: ah c'est bein ce que je pensais ecoute il ne faut pas qu'elle voit mon vélo je suis ici incognito
hélène: bon je suppose que ce n'est pas justine que tu est venu voir?
françois: non c'est toi ecoute hélène jerome a
hélène: si c'est pour me parler de ce garçon que tu est venu me voir tu perd ton temps un garçon qui gifle une fille sa n'existe plus
françois: hélène tu a raison mais
hélène: bon qu'est ce que tu veut
françois: gifle moi
hélène: hein?
françois: gifle moi tres fort
hélène: mais t'est completement fou
françois: hélène c'est tres important c'est la seule solution
hélène: mais une solution pourquoi?
françois: hélène je suis pret a faire n'importe quoi pour justine
hélène: je vois pas le rapport
françois: bon je vais essayer d'etre clair mais c'est pas facile
hélène: je t'ecoute
françois: bon tu le sais jerome est mon meilleur ami et il est tres malheureux toi tu est la grande soeur de justine
hélène: merci sa je sais
françois: ah oui bon si la soeur de justine donne une claque au meilleur ami de jerome la giffle de jerome sera effacée tu me suit? c'est la loi du taillon je suis venue expillée pour mon meilleur ami
allez va y giffle moi
hélène: tu t'est dit tout sa?
françois: ben oui
hélène: françois tu veut que je te dise je crois que tu a fait trop de vélo ou trop de maths ou je sais pas moi mais a mon avis
françois: hélène giffle moi c'est pour effacée ma fautes de mon meilleur ami
hélène: ecoute françois je n'ai pas besoin de te giflée c'est vrai que c'est bete cette histoire mais jerome a tout simplement giflée justine par reflexe
françois: ah bon mais alors tu n'est plus furieuse?
hélène: mais non
françois: tu pense que tu pourrai faire quelque chose? sa serai vraiment super parceque c'est important et puis c'est tellement moche
hélène: oui t'inquiete pas françois je vais essayer
françois: salut hélène salut hélène excuse moi pour le derangement mais si tu veut tu peut me mettre un gifle

(il lui tent sa joue)

hélène: allez françois

(elle lui fais un bisous sur la joue)

hélène: françois justine et jerome on bien de la chance d'avoir un copain comme toi allez au revoir

(elle pousse dehors)

françois: salut hélène (il est tellement content que hélène lui a fait un bisous qu'il en tombe par terre

(elle ferme la porte)

hélène: pfffffffffff

(plus tard justine et rentrer elle tourne dans le salon en mangeant des chips hélène est en train d'etudier)

hélène: sa va juju?
justine: oui pourquoi?
hélène: et jerome?
justine: bof
hélène: il te manque?
justine: tu veut la verite officiel ou la verite vrai?
hélène: la verité vrai
justine: il est passée tout a l'heure a la sorti des cours
hélène: et alors?
justine: ben alors j'avais vachement envie de lui sauter au cou est de l'embrasser
hélène: et alors?
justine: ben alors je l'ai pas fait
hélène: ta eu tort
justine: mais non hélène tu oublie que j'ai promis a roger et a marie de plus jamais le revoir et puis en plus tu a vu comment il s'est comporté
hélène: juju comment tu peut douter de jerome depuis le temps que tu le connais giflé une femme ce n'est pas son genre et puis que je sache c'est toi qui a commencer non?
justine: oui mais moi je jouait au jeu americain
hélène: quel jeu?
justine: jsais pas jsais meme pas si sa existe il ma raconte sa tu te rend compte il sait fait giflée par isa et en plus sa le fesait rire nan en verité je voulais me vanger
hélène: mais te vanger de quoi?
justine: de son attitude avec isa
hélène: mais t'est sur de quelque chose?
justine: ben non
hélène: mais si tu lui parle pas tu le saura jamais
justine: helene tu veut pas dire qu'il faut que je lui parle?
hélène: juju

(a la cafet justine et annette discute)

justine: tu comprend j'ai tout le temps comme une boule la
annette: t'envie de pleurer quoi? ahhh je connais le phenomene
justine: non fin oui puis il y a des choses que je peut pas regarder
annette: des photos de jerome par exemple oh la la pauvre juju et pis le telephone quand tu regarde le téléphone ta pas une grande envie qu'il sonne?
justine: si
annette: c'est normal et puis quand tu est chez toi tu tourne en rond en mangeant des gateaux sec et en te demandant le sens de ta vie
justine: oui
annette: ma pauvre justine c'est un chagrin d'amour tu a tout les symptomes ah tu sais pour moi sa c'est la routine
justine: oh ma pauvre annette je suis si triste
annette: t'inquiete pas je connais le phenomene et je connais le remede aussi
justine: oui?
annette: oui 1er c'est la glace chocolat vanille chantilly et l'effet est immediat et tu va voir c'est super allez et tu vois c'est sa la 2eme solution les grosses betises du copine mais bon
il se peut que desfois la copine ben elle na plus rien a dire
justine: toi?
annette: oui c'est vrai moi je suis pas mal mais enfin bon jsuis peut etre a cours on ne sais jamais et le moyen le plus radical c'est de trouver quelqu'un d'autre qui fasse sonner le téléphone
justine: un autre garçon?
annette: ben moi c'est ma methode mais il se peut qu'on soit deçu et pis c'est pas toujours facile
justine: et si
annette: mais il y a une derniere solution c'est de recuperer celui qu'on aime moi j'ai jamais pu mais jcrois que c'est la meilleur
justine: oh annette
annette: bon toi tu reste ici tu mange ma glace pour tenir le coup et moi je revient le plus vite possible
justine: mais ou tu va?
annette: chercher le medicament

(annette s'en va)

(plus tard chez les girard roger rentre chez lui)

roger: y a quelqu'un? y a quelqu'un?

(sa sonne a lo porte roger va ouvrir)

roger: ah

(c'est jerome)

roger: ah c'est vous
jerome: bonsoir monsieur girard
roger: qu'est ce que vous faite ici?
jerome: et ben je suis venue voir justine euh ben parceque je voulais qu'on s'explique
roger: y a rien a expliquer ce que vous avez fait est est
jerome: impardonnable
roger: absolument
jerome: ben oui je sais mais c'est un malentendu
roger: nan mais y a pas de malentendu qui justifie votre comportement votre comportement est est
jerome: inqualifiable
roger: merci inqualifiable
jerome: mais monsieur girard euh voila il faut que je vous explique
roger: ecoutez moi bien mon petit jerome si je n'avais pas promis a ma fille de ne pas vous assomer (je crois que j'ai bien fait de pas lui promettre moi)
jerome: ecouter monsieur girard c'est vrai je me suis conduit comme un
roger: gougat
jerome: oui
roger: ouais ouais ecoutez moi bien mon petit jerome jamais vous m'entendez jamais je n'ai porter la main sur une femme et ce n'est pas pour laissez le 1er petit peteux venu gifler ma fille
jerome: mais ecoutez monsieur girard j'aime votre fille et euh euh enfin faut que je vous explique vraiment
roger: non non non et non
jerome: mais monsieur girard
roger: non
jerome: vous avez pas le droit de lui interdire de me voir
roger: mais dis donc je fais ce que je veut et de toute maniere elle na aucune envie de vous voir
jerome: mais monsieur girard
roger: c'est non non et non jamais je me suis comporte comme sa jamais levée la main sur une femme c'est une honte une honte une honte

(roger le flanque dehors et referme la porte et discute tous seul)

roger: bon c'est vrai que j'ai envoyé une baffe a ma cousine clothilde mais elle l'avais bien merite elle degonflait toujours les pneu de mon vélo et pis y a eu aussi oui oui ah oui c'est vrai oui mais bon
et marie rhooo le jour ou je l'ai pousser a l'eau parceque elle trouvais le maitre nageur si beau ouais elle est allez le rejoindre plouf (il rigole tous seul) pauvre jerome ah il est sympha pourtant ouh la je ne
deviendrait pas vieu chnoc moi

(puis il rentre dans son bureau et referme la porte)

(annette attend jerome devant son palier)(jerome arrive)

jerome: bah annette qu'est ce que tu fais la?
annette: ah ben je pasait au 6eme etage sans accenseur mais qu'est ce que tu crois que je fait? je t'attend c'est fou ce que sa peut rendre idiot les chagrin d'amour

(jerome ouvre la porte)

jerome: allez rentre
annette: c'est mignon chez toi
jerome: c'etait mignon jsais pas pourquoi mais je la trouve un peu triste cette chambre en ce moment
annette: bah pourquoi tu met pas du papier peint a fleurs sur les murs?
jerome: tu le fais expres?
annette: mais non pourquoi? mais si
jerome: bon ecoute annette t'est vraiment pas drole je vient de me faire jeter par monsieur girard
annette: nan il ta casser la figure?
jerome: bah non
annette: jerome ta quand meme pas frappée ce pauvre monsieur girard
jerome: qu'est ce que tu va immagine ta parlé a justine?
annette: oui
jerome: et alors
annette: et bien alors tu sais moi les chagrin d'amour je connais
jerome: bon alors
annette: et bien alors
jerome: annette
annette: justine t'attend a la cafet elle a super envie de te voir
jerome: t'est super

(jerome cours rejoindre annette)

(ah ben c'est vraiment drole sa plus je suis super plus on me laissse en plan

(a la cafet justine discute avec jerome et annette les guette de loin)

annette: oh la la ce que c'est beau

jerome: j'etait si malheureux
justine: oh jerome moi aussi
jerome: et pis bon toutes les deux a vous moquer de moi sa ma enerver
justine: sais ce que je me suis dit tout est de ma faute

(ils s'embrassent)

annette: oh c'est tellement beau
justine: ah c'est bete toute cette histoire
jerome: ouias ta raison j'ai vraiment ete nul
justine: non c'est moi
jerome: ecoute on va pas se disputer
justine: on etait a ete nul tout les deux alors
jerome: ouais

(françois les guette par la fenetre de la cafet puis il rentre dedans)

annette: oh ce que c'est beau

(françois se direge a leur place mais annette le rattrape

annette: et mais laisse les oh la la regarde ce que c'est beau
françois: ta raison c'est super tu m'embrasse pas?
annette: mais pourquoi tu dis sa?
françois: pour me feliciter
annette: de quoi?
françois: c'est grace a moi que tout s'arrange et oui je suis intervenu aupres d'hélène et comme elle ne peut rien me refuser
annette: allez oui si sa te fais plaisir de le croire allez assiez toi regarde on se croirait au cinema

jerome: et pour tes parents?
justine: ben je vais leur expliqué
jerome: ouais et ben la ils ont pas l'air d'avoir envie d'entendre quoi que se soit
justine: oui mais si c'est moi qui leur explique

(jerome et justine sont derriere la porte d'entre de chez justine)

justine: t'entend quelque chose toi?
jerome: non et toi?
justine: non bon ben attend moi la
jerome: ok justine

(il s'embrassent)

jerome: je t'aime

(justine rentre chez elle marie et helene mettent la table)

marie: ah ben te voila justine tu sais qu'il est presque l'heure de passer a table
justine: ben
hélène: mais je te l'ai dit elle avait un rendez vous super important
marie: oui ben d'abord je ne voit pas quelle rendez vous super important que tu peut avoir a cette heure ci et puis heu tu aurai pu quand meme me le dire
hélène: mais j'ai completement oublie de te le dire justine m'avais demander de te prevenir (hélène lui fait un clin d'oeil)
justine: marie il faut que je te parle
marie: je t'ecoute
justine: marie
marie: ben je t'ecoute
justine: ben alors arrete de mettre la table
marie: bon qu'est ce que ma fille peut avoir de si important a me dire
justine: maman c'est a propos de jerome
marie: ah non ecoute justine je t'ai deja dit que je ne voulais plus entendre parler de lui
justine: mais je ne pense qu'a lui
marie: mais justine un garçon qui vous gifle ne merite mais meme pas l'ombre d'une pensée
justine: mais je sais mais ce n'est pas de sa faute j'ai été idiote d'abord c'est moi qui l'ai giflé en 1er
marie: comment?
justine: mais oui oohh pour dire la verité tout est de ma faute
marie: mais qu'est ce que tu veut dire juju
justine: il faut lui pardonner je l'ai pousser a bout
marie: ben oui mais il ta tout de meme giflé et sa moi je trouve
justine: je sais mais marie
marie: tu l'aime a ce point
justine: plus
marie: oh juju
justine: oh maman

(elles se serre dans les bras)( justine va ouvrir la porte a jerome)

justine: jerome tu peut entrer tout est arrangée
jerome: bonsoir madame girard je voulez vous dire que
hélène: un bon conseil tait toi
marie: ne faite pas cette tete la jerome
jerome: vous me pardonnez?

(roger sort de son bureau)

roger: bon on passe a table? j'ai une de ses faim

(en voyant jerome)

roger: qu'est ce que vous faite la vous?

(il empoigne jerome)

hélène: papa
marie: cheri
justine: noon
roger: ben qu'est ce qui a?
hélène: tout est arrangée
justine: oui monsieur girard
roger: ben ben marie tu veut pas que je le jette dehors?

(marie fais signe que non de la tete)

justine: mais non roger tout va bien tout est arrangée
roger: ah ben je vois que je suis toujours le 1er informée dans cette maison
jerome: ouais vous avez raison
roger: bon ben si je comprend bien je le jette pas dehors et je lui offre a boire
justine: oh papa je suis si heureuse
marie: jerome pour que cette affaire soit bien claire je vous pardonne parceque justine me la demander et qu'elle a eu des torts mais vous n'avez aucune excuse un homme un gentleman ne leve jamais
jamais la main sur une femme
jerome: vous avez raison madame girard
marie: ah
jerome: mais bon ben voila j'ai eu un reflexe euh nul mais c'etait un reflexe
marie: un gentleman na pas de reflexe de se genre vous allez voir roger

(roger s'approche de marie)

roger: oui ma marie

(marie lui balance une grosse gifle dans la figure)

roger: ah mais marie
marie: mais excuse moi c'est pour le bonheur de notre fille vous avez vu voila ce que c'est qu'un vrai gentleman
roger: ah ben si c'est pour le bonheure de notre fille alors

(ils explosent tous de rire)
(fin)

_________________
http://premiersbaisers.wifeo.com
Revenir en haut Aller en bas
johannacricri
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1864
Age : 28
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: episode 37 La gifle   Sam 15 Sep - 14:24







_________________
http://premiersbaisers.wifeo.com
Revenir en haut Aller en bas
 
episode 37 La gifle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 129 : Fairy Tail
» [R, Sabrina] La gifle, ma vie de femme battue
» Episode 1 - Disparition sur le campus
» Nouvelle episode de lost s06 l'episode bonus
» Episode 10 : L'etoile de mer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Premiers Baisers, Les années fac et les Années bleues :: Premiers Baisers :: Captures-
Sauter vers: